Y 6565 à Villneuve St George en 2002

Locotracteur

SNCF.

Y 6000.

 

Le Y 6416,   TrainSimulator en 2002

 Series:

Y 6100, 6200, 6300, 6400.

 Locotracteur SNCF diesel-électrique de 32 tonnes à deux régimes de vitesse.

     Parallèlement aux autorails, les locotracteurs en France ont fortement proliféré après guerre surtout lorsque la SNCF décida d'unifier sont parc petits diesels. Servant à assurer l'intense trafic de wagons isolés, ils prennent la place des locomotives à vapeurs 030TU, 040TA et certaines séries plus anciennes ainsi que les petites cylindrées diesel YBe (Berliet), BDR, Crochat,...   Ils offriront aux conducteurs CRLO une légèreté dans l'utilisation ainsi qu'une mobilité suffisante pour porter renfort aux gares voisines démunis d'engins moteurs (le pousse wagon à bras d'homme ou le système de traction par cabestan à force animal était un dispositif très répandu). L'étude et prototype finaux furent très approfondis grâce aux nombreuses sources constructeur et partant d'une base de locotracteur Crochat (Y 6100) de 1930 au châssis arc bouté.

   Les usines Brissoneau, BDR, La Lilloise, Moyse, De Dietrich et Decauville se verront attribuer à chacune une quantité variable de commandes entre 1950 et 1958. Le parc SNCF totalisait pas loin de 250 unités.

  Les moteurs, qui dans un premier temps équipés par Renault, seront tous remplacés par un autre grand de la motorisation ferroviaire "Poyaud" et son six cylindres en ligne de 118kw/157ch, propulsant à 60kmh le locotracteur par deux régimes de vitesses.

   La transmission électrique s'effectue de la génératrice principale au moteur électrique de traction. L'intensité optimale est de 700 Ampères, lors d'une en marche normale et seulement les cas de démarrages le conducteur ne doit pas dépasser 500 A. La transmission du moteur électrique aux deux essieux est réalisés par le biais de chaînes épaisses, ce qui implique une dépose de celles-ci lors d'une demande de remorquage supérieur à 60km/h.

   Ces engins disparaissent progressivement de notre paysage ferroviaire, les visites rendues aux abords des dépôts le montrent bien. Quelques-uns uns toutefois sont réutilisés chez nos industriels embranchés assurant les services wagons au quotidien, voir très occasionnel et pour la plupart repeint parfois aux couleurs plus vives.

   Afin de rendre hommage à ces "Yoyo" bons à tous faire et parce qu'ils présentent un physique plutôt équilibré que j'apprécie grandement, je vous fais part du travail effectué sur deux models 3D, construits sur plans et à l'échelle.

 

 

Les essais des unités 6400 à 6500 par Decauville, vus à la Ferté-Alais vers 1956, ici le 6434.

 

 

L'equipement de conduite dans une grande cabine.

 

 

Sous le capot, le très répandu moteur Poyaud. Il mets en mouvement la génératirce principale.

 

Le Y6308 en coopérative à Fères-Champenoise.  O.Sol  2002

  

 

Son frère quant à lui est toujours à Villneuve St Georges, mais chez un ferrailleur, c'est le Y6307

O.Sol 2002.


Les modèls TrainSimulator :

Y 6416 à Achères en 1991.   O.Sol  

Y 6567 à Châlons en Champagne    O.Sol   2002

 Locotracteur Y 6416.

  Locotracteur Y 6567.

  Longtemps titularisé sur l'ouest parisien, le dépot-triage d'Achères en comptait six à son effectif de 1986. La photo du haut monte l'un d'entre eux, le Y6416. Celui-ci fût le dernier a en être délogé peu de temps après.

  Construit par les ateliers De Dietrich en 1954, une seconde sortie d'usine lui est offerte aujourd'hui.

 

Avec le model MTS, tenez compagnie au conducteur CRLO lors de vos manúuvres de wagons, à bord d'un locotracteur flambant neuf.

 

 Caractéristiques et outils 3D des Y 6000 :

Logiciel 3D : TrainSimDesigner Texturage : personnels. Dessins effectués sur Photoshop 5.5

Durée des travaux de réalisation : 2 mois environs

Nombres de parts (objets): 95 Nombres de polygones : 5076

 

 

 

Chargement du fichier executable:  Y_6416 _SNCF_1.exe    2.25 Mo

   

     Ancien permanent du dépot de la Villette à Paris-Est ces 20 dernières années, il écoule aujourd'hui ses vieux jours à l'atelier wagons de Châlons en Champagne, servant alors de magasin de pièces. Ces jours lui sont comptés. (voir image du haut).

  Il fût construit par les ateliers De Dietrich en 1957.

La construction en 3D est constituée d'un assemblage de plus de 100 pièces, un façonnage à l'echelle à été nessessaire pour chaqune d'entre elles.

 Les différences du 6567 au 6416 se situent essentiellement :

Texture revisitée, éclaircie, patinée avec de nombreuse coulures d'huile et de rouille. Tampons ronds et repeints. Mains courantes d'accès au reservoir à gasoil.  Pas de personnage. Cales de stationnement sur la coursive arrière. Essuis glaces.

   Tous deux disposent d'une cabine de conduite semi- réaliste avec vues droite-gauche. Les commandes à la conduite sont quand à elles contraires à la réalité.

 Je vous souhaite maintenant de bonnes manoeuvres dans vos dépots et triages !

Chargement du fichier executable : Y_6567_SNCF_2.exe   1.55 Mo

 Fichiers auto-exctractibles dans le dossier par défaut :   C: Program Files/Microsoft Games/Train Simulator/...    Fichiers testés et assurés sans virus.

Retour sommaire

 

 http://trainpolygonal.free.fr/

 

 Wudurail@free.fr